Concours auxiliaire de puériculture : l'arrêté du 7 janvier 2021 change les modalités

Depuis l’arrêté du 7 janvier 2020, relatif aux modalités d'admission aux formations conduisant aux diplômes d'État d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture, le concours pour être sélectionné en école d’auxiliaire de puériculture est modifié, tant et si bien que le terme de concours n’est plus vraiment l’appellation à utiliser pour parler de l’admission en IFAP.
 

En quoi le concours d’AP est-il modifié ?

 
Pendant de nombreuses années, si l’on souhaitait devenir auxiliaire de puériculture, il fallait passer le fameux concours d’AP pour pouvoir intégrer une école et ainsi être formé au métier. Le concours était alors composé de 2 épreuves, l’une écrite qui servait de pré-sélection à la 2ème, l’oral.

L’examen écrit constituait en 2 étapes éliminatoires si l’on n’obtenait pas la moyenne de 10/20 aux 2 tests. Le premier était l’épreuve de culture générale qui permettait d’évaluer les capacités d’analyse, de compréhension et d’expression écrite du candidat. Il s’ensuivait quelques questions plus ciblées sur ses connaissances en biologie humaine et en mathématiques.

Le 2ème test d’aptitude, ou tests psychotechniques pour évaluer l'organisation, le raisonnement logique et l'attention des candidats, permettait de faire une dernière sélection pour passer l’épreuve de l’oral.

Grâce à ce système, en travaillant suffisamment en amont du concours pour se préparer aux 2 tests écrits, chaque postulant avait de grandes chances de pouvoir obtenir la moyenne et être au moins sûr de passer la dernière épreuve devant le jury d’examen.

Mais depuis 2020, ces tests écrits n’existent plus et sont désormais remplacés par le dépôt d’un dossier. Le concours de recrutement en IFAP n’est plus en tant que tel un concours, mais bien une sélection sur dossier des candidats. Ce dossier, en partie administratif, doit aussi permettre au jury de sélection de faire un choix en se basant sur le CV, la lettre de motivation et le dossier de sélection des postulants. Au vu de ces documents, le jury pourra apprécier les connaissances, les aptitudes et la motivation de chaque candidat à suivre la formation d’auxiliaire de puériculture.

L’entretien de motivation devant le jury de sélection reste inchangé. Mais il est vrai que certaines IFAP ont décidé de ne pas organiser les épreuves orales à cause de la crise sanitaire ces 2 dernières années, rendant la préparation du dossier de sélection essentiel pour avoir une chance d’intégrer l’une des instituts de formation d’auxiliaire de puériculture.
 

Comment se préparer à l’entrée en IFAP ?

 
Si les modalités de sélection d’admission en IFAP ont changé, les quotas de places disponibles en formation restent toujours aussi limités comparés au nombre de postulants. Lorsqu’il suffisait à certains de réviser les mathématiques, le français et la biologie, il est aujourd’hui vivement conseillé de ne rien laisser au hasard pour la constitution de son dossier d’inscription.

Pour se démarquer des autres candidats, il faudra voir à enrichir son CV et son dossier de sélection par des formations préparatoires complètes et ciblées, des stages ou du bénévolat en rapport avec le métier d’auxiliaire de puériculture. De nombreuses préparations professionnelles au concours sont envisageables : certaines IFAP par exemple, proposent des classes préparatoires, mais l’entrée est pour une grande majorité aussi sur concours.

La formation à distance par des organismes reconnus est une bonne alternative pour se préparer de chez soi et à son rythme. Elle sera tout autant appréciée par le jury de sélection et certaines peuvent même aider les élèves dans leurs démarches de demandes de stages ou de bénévolat.

Les prochaines dates pour déposer son dossier de candidature vont bientôt être connues dans les IFAP pour la rentrée de début d’année 2023. Et pour la rentrée de septembre 2023, il est généralement possible de s’inscrire jusqu'à début juin. Il reste donc suffisamment de temps pour se préparer à l’entrée en IFAP en commençant dès maintenant.