Devenir auxiliaire de puériculture sans faire le cursus initial

24 votes : 4.1
 
Si vous voulez vous former au métier d’Auxiliaire de Puériculture alors que vous exercez déjà dans le secteur de la petite enfance ou dans une carrière sanitaire et sociale, vous pouvez utiliser vos acquis professionnels et valider un diplôme, ou suivre une formation partielle selon votre niveau dans le métier. Les équivalences et la VAE seront des éléments à prendre en compte avant d’opter pour une formation en IFAP afin d’adapter votre formation en fonction de votre expérience professionnelle. 

Plusieurs cas de figures vont permettre de bifurquer vers une formation partielle qui sera adaptée à votre situation professionnelle et aux acquis obtenus dans votre métier. En ce qui concerne la VAE, si vous avez travaillé dans le secteur de la petite enfance et connaissez les gestes de soins aux tous petits, votre expérience pourra peut-être être contrôlée en vue de l’obtention d’un diplôme répertorié au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).
 
​​

Devenir auxiliaire de puériculture par une VAE

Qu’est-ce qu’une VAE ?

La VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) est un dispositif qui permet à une personne ayant acquis des compétences professionnelles et exerçant un métier utilisant ces compétences de faire valider officiellement un diplôme correspondant. Ce diplôme doit être répertorié au RNCP.
L’avantage principal de la VAE est de reconnaître les compétences professionnelles d’une personne. Le dispositif de la VAE permet d’accéder à de nombreux diplômes et si vous voulez faire reconnaître vos compétences d’Auxiliaire de Puériculture, vous pourrez utiliser ce dispositif. La VAE peut aussi aboutir à un certificat de qualification professionnelle ou un titre homologué.
Pour faire une VAE, il n’y a pas de limite d’âge, pas de niveau scolaire requis ni de diplôme. Il est cependant demandé d’avoir un minimum d’expérience professionnelle (au moins 1 an dans le métier en lien avec la certification ou le diplôme visé, soit un total de 1 607 heures). Cette expérience professionnelle peut avoir été acquise de façon salariée ou bénévole et elle concerne aussi bien les salariés, les demandeurs d’emploi ou encore les indépendants.

VAE auxiliaire puericulture
 

Quelles sont les étapes de la VAE ?

Faire une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) peut être une démarche personnelle ou le fruit d’un bilan de compétences au cours duquel un professionnel vous a conseillé de faire cette démarche. Le bilan de compétences est un bon moyen de faire ressortir vos aspirations professionnelles et de mettre en avant toutes vos compétences.
Si vous avez un CAP Petit Enfance, vous aurez déjà plus de facilités pour la première étape de votre demande de VAE Auxiliaire de Puériculture.
La première étape pour votre VAE sera de compléter un dossier général et de le faire le plus méticuleusement possible en mentionnant toutes les activités exercées jusqu’à aujourd’hui. Ce dossier sera évalué et vous serez convoqué à un entretien avec un jury qui pourra valider complètement vos compétences et vous permettre d’acquérir le diplôme visé. Il peut toutefois valider que certaines des compétences requises. Dans ce cas, la validation partielle ne permet pas d'obtenir le diplôme, mais permettra d'être dispensé de certains modules de formation.

La Validation des Acquis de l’Expérience sanitaire et sociale se déroule en quatre grandes étapes :
 ⇒  Livret 1 : remplir ce premier livret et joindre toutes les pièces justificatives liées au diplôme visé. Ces pièces vont permettre de prouver vos périodes d’activité et peuvent consister en fiches de salaires ou attestations d’employeur qui vous ont été remises. Si vous avez effectué des stages, vous pouvez joindre l’attestation de stage correspondante et, en cas de bénévolat, contacter la personne pour lui demander d’attester de votre expérience ou de vos compétences. Ce livret 1 correspond à l’étape de recevabilité
 ⇒  Livret 2 : si vous avez franchi l’étape de recevabilité, vous êtes informé de la validation de votre dossier et vous recevez le livret 2 qui consiste à l’évaluation des acquis. À la date de réception de ce livret 2, vous disposez d’un délai de 3 années comme stipulé par arrêté du 04 juillet 2007. Ce livret va permettre au jury de décider si le diplôme peut être attribué en totalité ou partiellement, mais il est aussi important que le candidat réussisse l’entretien de la troisième étape pour cette validation ;
 ⇒  Entretien face au jury : le candidat se présente devant un jury comprenant des professionnels du métier et doit répondre à des questions en lien avec le contenu du livret 2. Le candidat sera amené à fournir des informations complémentaires ou préciser certains points de son dossier. Il dispose, pour cet entretien, d’une durée d’une heure maximum.
 ⇒  Délibérations : la quatrième étape est l’étape décisive puisque le jury va décider soit d’octroyer le diplôme dans sa totalité, soit partiellement, soit de rejeter la demande. Dans ce dernier cas, le candidat pour reprendre à l’étape du livret 2 et se représenter tant qu’il dispose encore du délai de 3 ans octroyé lors de la notification de décision (la date faisant foi).
Dans le cas d’une validation partielle, le candidat a le choix entre deux options : reprendre le processus au niveau du livret 2 (même situation que le rejet total) ou bien entrer en école de formation et choisir une formation partielle grâce à la validation de certaines compétences par sa VAE.
Bon à savoir : le diplôme obtenu en totalité par la VAE a la même validité juridique qu’un diplôme de la formation initiale.

 

 
​​

Le cursus partiel pour obtenir le DEAP

Quels sont les allègements possibles en fonction de ses acquis ?

Les allègements vont être étudiés au cas par cas selon le diplôme que vous avez déjà validé. Ces allègements peuvent concerner aussi bien des modules de cours de formation théoriques du cursus d’Auxiliaire de Puériculture que des nombres et durées de stages pratiques.
Les allègements peuvent être applicables si vous avez déposé une demande de VAE qui a été validée partiellement. Vous étudierez alors les modules qui correspondent aux compétences manquantes.
Le deuxième cas est l’étude d’allègements en fonction de vos diplômes acquis. Si vous avez un autre diplôme dans le secteur sanitaire et social ou un diplôme de la petite enfance, vous aurez des allègements de cours lorsque vous étudierez pour obtenir votre DEAP. Les allègements du cursus de formation sont aussi étudiés au cas par cas pour les primo-redoublants. Si vous n’avez pas validé votre diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture et que vous refaites la formation, vous pourrez ainsi étudier uniquement les modules qui n’ont pas été bien assimilés.
Le cursus partiel est généralement étudié au cas par cas. L’IFAP que vous aurez sélectionné vous proposera un cursus de formation partiel adapté à votre situation.
 

Liste des diplômes

Un certain nombre de diplômes peuvent ouvrir droit à des allègements. Ces diplômes ont été listés suite à l’arrêté du 10 juin 2021. Il s’agit :
  • du Bac Pro SAPAT (Service aux Personnes et aux Territoires)
  • du Bac Pro ASSP (Accompagnement, Soins et Services à la Personne)
  • du Diplôme d’État d’Aide Soignant (DEAS) ;
  • du CAP AEPE (Accompagnant Éducatif Petite Enfance) ;
  • du Diplôme d’État AES (Accompagnant Éducatif et Social) pour toutes ses spécialités ;
  • du Titre Professionnel ADVF (Assistant De Vie aux Familles) ;
  • du Diplôme d’État d’Ambulancier ;
  • Du diplôme ARM (Assistant de Régulation Médicale) ;
  • Du titre professionnel ASMS (Agent de Service Médico-Social)
 
Les écoles proposent un bilan de positionnement au début de la formation d’Auxiliaire de Puériculture afin d’étudier les allègements possibles.

reconversion professionnelle auxiliaire de puericulture

En apprentissage

L’apprentissage pour devenir auxiliaire de puériculture peut être adapté à la formation initiale, mais aussi dans le cadre d’un cursus partiel et d’une VAE.
L’élève étudie tout en travaillant en tant qu’apprenti. Ses périodes de travail qui se font dans une structure de la petite enfance sont rémunérées. L’apprentissage peut se dérouler sur une période de 18 à 24 mois. L’avantage est aussi pour le candidat que son contrat d’apprentissage peut déboucher par la suite sur un CDI si la structure a besoin de plus d’auxiliaires.
L’apprentissage avec la formation en alternance est un bon tremplin pour acquérir rapidement des compétences pratiques grâce à une véritable mise en situation professionnelle. Le candidat est en immersion dans le monde professionnel tout en pouvant étudier avec un coût de formation nettement allégé.
 
Pour valider votre DEAP et devenir auxiliaire de puériculture, de nombreuses solutions existent. Elles dépendent de votre situation professionnelle et personnelle actuelle. Que vous soyez jeune étudiant, salarié ou demandeur d’emploi, vous pouvez vous tourner vers un conseiller de formation – en lycée, au Pôle Emploi, dans votre entreprise – pour savoir dans quelle direction vous orienter. Les IFAP peuvent également étudier votre dossier et vous proposer des aménagements en fonction de votre niveau d’études ou de votre statut professionnel. Il ne faut donc pas avoir peur de frapper à toutes les portes.
Retour haut de page